Carte climatique du Burkina

Le Burkina Faso, situé au coeur du Sahel, possède un climat tropical de type soudanien caractérisé par deux saisons: une saison sèche et une saison des pluies dite encore "hivernage".



La saison sèche

Elle est caractérisée par les vents secs qui soufflent du nord-est au sud-ouest. Elle va d'octobre à mars. Le mois d'avril constitue un mois charnière qui voit l'arrivée des vents humides ou alizés chargés de mousson.

La saison des pluies

Elle est caractérisée par des vents humides. elle va de mai-juin à septembre. Le mois d'octobre constitue le mois charnière qui voit souffler les vents secs d'harmattan (le maximum de pluies est observé en août).

En fonction des isohyètes , il faut distinguer trois zones climatiques : 

La zone sahélienne


Une vue du sahel burkinabè

 Elle s'étend au Nord du pays entre les latitudes 13°C,5' N à 15°C'3' N. Elle est caractérisée par une pluviométrie faible (moins de 600 mm), des températures élevées, et une végétation d'arbustes épineux: :c'est la zone d'élevage par excellence.

   

La zone soudano-sahélienne

Elle est située au centre entre 11°3' et 13°5' de latitude Nord. Elle connaît une pluviométrie moyenne (750 mm).

 

La zone soudano-guinéenne

Elle s'étend au Sud entre les latitudes 9°3' et 11°3' N. Elle est caractérisée par des pluies relativement abondantes et des températures moyennes relativement basses...

Zones climatiques Moyennes des températures (1) Moyenne des pluies (Isohyètes)(2)* Nombre de jours de pluies dans l'année
Sahélienne>29°5' < 600 mm38
Soudano-SahélienneEntre 28° et 29°5'Entre 600 mm et 900 mm43
Soudano-Guinéenne< 28° >900 mm74

La tendance observée en matière de température est une tendance an réchauffement général de la température depuis 1961; mais cette observation n'est certainement pas caractéristique de la sous-région, mais un phénomène planétaire.

La moyenne pluviométrique annuelle calculée couvre la période de 1961 à 1990; il faut surtout faire mention de la variabilité de la pluviométrie annuelle à un double point de vue:

Les villes de Dori (Nord), de Ouagadougou (Centre) et de Bobo-Dioulasso (Sud) rendent respectivement compte des caractéristiques de ces zones. (Confère tableau suivante pour les moyennes des températures) observées dans l'année sur la période 1981 à 1990.

Au point de vue hygrométrique, le maximum d'humidité (80 %)s'observe au mois d'août qui correspond au mois où la pluviométrie est maximale (et l'évaporation minimale, < à 100 mm). D'avril à novembre, la courbe hygrométrique se situe en moyenne au dessus de 50 %) (le maximum d'évaporation est observable aux mois de mars et d'avril (>400 mm).

 

Mois Ouagadougou Bobo dioulasso

Dori

Min. Max. Moy. Min. Max. moy. Min. Max. Moy.
Janvier

Février

Mars

Avril

Mai

Juin

Juillet

Août

Septembre

Octobre

Novembre

Decembre

16,0

19,2

23,4

26,5

26,3

24,2

22,9

22,3

22,4

22,9

19,6

16,8

32,3

35,6

38,1

39,3

38,1

34,7

32,1

31,4

32,5

36,0

36,0

32,9

24,2

27,4

30,8

32,9

32,2

29,5

27,5

26,9

27,5

29,5

27,8

24,9

18,9

21,5

24,3

25,2

24,1

22,1

21,3

21,0

21,0

21,8

20,7

18,7

32,2

35,0

36,6

37,0

35,1

31,6

29,9

29,4

30,5

33,5

34,4

32,2

25,6

28,3

30,5

31,1

29,6

26,9

25,6

25,2

25,8

27,7

27,6

25,5

14,3

17,1

21,7

25,5

28,2

27,1

25,1

24,0

24,6

23,7

18,4

15,1

31,8

35,5

39,1

42,3

42,4

39,4

36,3

34,7

26,9

39,3

37,2

32,2

23,1

26,3

30,4

33,9

35,3

33,3

30,7

29,4

30,08

31,5

27,8

24,0

Moyenne des températures minimales , maximales et moyennes sous abri (en °C et 1/10) des trois villes observées de 1981 à 1990 (Voir Tableau ci-dessous)

Retour au menu